Pluie

11 décembre 2020Lionel Thébaud



La pluie tombe sur nos têtes, les nuages s’amoncellent
Et le rythme de ces gouttes accompagne un violoncelle
La nature bat la symphonie d’un ange qui joue dans le ciel
De ses doigts sortent des gloires, des sons au petit goût de miel

Et la pluie qui dégouline tambourine des flic-floc
Gouttes dans les flaques d’eau, le sol a des flaques en stock
Nettoie les rues de la boue en chantant l’hymne à la joie
Les odeurs qui s’en dégagent rafraîchissent tous mes pas

Mes yeux s’ouvrent sur la beauté des fenêtres ouvertes là-haut
Toutes ces couleurs mélangées, je m’écrie : « Dieu ! Que c’est beau ! »
J’ouvre la bouche, je tire la langue, je bois cette eau tombée pour moi
Elle me traverse et me transperce et ça donne un sens à tout ça

Cette eau qui tombe du ciel, belle et douce, providentielle
C’est comme des écluses ouvertes qui brillent et qui m’émerveillent
Je suis bien, moi, sous la pluie, même mouillé je suis heureux
Ce que j’entends, moi, quand il pleut, c’est la musique qui vient des cieux

Ce collyre m’ouvre les yeux, j’vois la beauté de la terre
Dans chaque goutte se reflète un bel éclat de lumière
Comme la larme contient le rire, l’eau du ciel est pleine de soleil
Elle le jette sur la terre, et c’est la terre qui s’ensoleille

Comments (2)

  • Jean-Michel Ulmann

    11 décembre 2020 at 12:33

    « Et la pluie miséricordieuse de l’aube lave ur leurs visages le sel des larmes ». Bergman. Septième sceau

    1. Lionel Thébaud

      16 décembre 2020 at 20:38

      Mais… je suis tout ému que mes quelques mots maladroits t’aient fait penser aux paroles du Génie !!§

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent

La porte de la grâce

29 novembre 2020

Article suivant

Où chercher Dieu ?

13 janvier 2021