Qui suis-je ?

Je m’appelle Lionel Thébaud.

Je suis né en 1977 et j’ai exercé plusieurs métiers : animateur, jardinier, travail en bibliothèque… Depuis le 1er juillet 2020, je suis pasteur proposant dans la paroisse de l’Église protestante unie de Chartres.

J’aime les activités solitaires (me promener, contempler les paysages, lire des livres qui m’aident à penser le monde qui m’entoure, écrire…) tout comme les activités qui me mettent en relation avec des personnes (discuter, jouer, manger…). Ces activités participent de mon bien-être et de ma créativité.

La lecture, la musique et le cinéma jouent un grand rôle dans ma vie. C’est pourquoi je leur dédie un espace ici, en écrivant ce que les œuvres choisies m’inspirent.

Ce blog naît d’un vieux désir d’écrire et d’être lu. Écrire, soit. Mais être lu ? Je trouve très difficile d’être lu, et en même temps je trouve ça essentiel. D’abord, parce que j’ai conscience de ne rien dire de vraiment neuf (j’ai souvent le sentiment que tout a déjà été dit, écrit, etc.), mais tout n’a pas été entendu. Il me semble important de redire les choses en me les appropriant, pour les faire entendre avec de nouveaux mots. Du coup, ce ne sont plus tout-à-fait les mêmes choses qui sont dites.

Ensuite, être lu c’est prendre un risque : on dévoile une partie de soi, qui peut aller du domaine des idées au domaine de l’intime. La frontière n’est pas toujours claire. C’est prendre le risque d’être mal entendu. C’est prendre le risque de faire mal (ou de mal faire). Mais c’est aussi prendre le risque d’un dialogue, d’une rencontre, qui peut me déplacer et faire évoluer mon cheminement.

Enfin, être lu, ou plutôt se faire lire, a toujours pour moi un côté audacieux : c’est prétendre avoir quelque chose à dire sur quelque chose. C’est prétendre avoir compris quelque chose, c’est prétendre savoir, c’est prétendre être intéressant. Mais c’est aussi la possibilité de stimuler une réflexion en mouvement, de poser des mots pour avancer sur le chemin, le plus humblement possible.

C’est pourquoi ce blog est construit sur l’idée du chemin, de la balade, du temps passé à flâner sur les sentiers (qu’ils soient inconnus ou balisés), et de la liberté qui permet d’explorer ce qu’on a envie d’explorer, quand on en a envie, sans chercher à imposer quoi que ce soit à qui que ce soit.

Aussi, vous êtes invité·e·s à vous balader. A cheminer, avec ou sans moi. A réagir, en laissant un commentaire ou en m’envoyant un mail, si ça vous touche et si des réflexions émergent et que vous voulez les partager avec moi. Mais de grâce, ne faites pas comme si mes paroles étaient marquées par la volonté d’exprimer une vérité dernière. Je suis en chemin, moi aussi, je me déplace, et je remarque que changer d’angle de vue me fait changer d’avis sur une question. Que beaucoup de mes certitudes sont bien fragiles. Et que cette fragilité contient une puissance extraordinaire, car c’est dans les fissures que l’air peut passer. Voici le plan du blog :

  • les pensées vagabondes sont vraiment les mots et les phrases qui me passent par la tête. J’ai très envie de livrer ma réflexion sur tel sujet, j’ai envie d’écrire mes émotions, etc. ;

  • les sentiers balisés traitent de sujets précis, très souvent en lien avec la foi qui m’anime et mon activité en tant que pasteur ;

  • les paysages regroupent surtout des poèmes ou des écrits liés aux émotions véhiculées par la contemplation, pas forcément toujours de ma plume ;

  • les livres libres recensent des lectures qui ont été stimulantes pour moi, et qui m’aident à penser le monde qui m’entoure ;

  • les écrans libres recensent des tableaux, des films et des séries qui me stimulent ;

  • les chansons libres recensent des chansons qui rythment mon être.

Je vous souhaite une bonne balade, sur des chemins qui se veulent libres!

Lionel Thébaud