Milieux bibliques

19 février 2021Lionel Thébaud

Aujourd’hui je vous partage une mine d’or en terme de recherche biblique. Thomas Römer est titulaire de la chaire « milieux bibliques » au Collège de France, et si ses recherches sont sérieuses et pointues, il sait présenter les résultats de ses travaux d’une manière qui soit vraiment accessible au commun des mortels. Cela se voit dans ses ouvrages (certains s’adressent à des universitaires, comme sa fameuse « introduction à l’Ancien Testament », d’autres au grand public, comme la bande dessinée « Naissance de la Bible », réalisée avec Léonie Bischoff, ou encore « La Bible, quelles histoires ! », en collaboration avec Estelle Villeneuve, par exemple).

Vous l’avez compris, Thomas Römer, j’en suis fan, j’ai écouté toutes ses conférences présentes sur le site du Collège de France (sauf sur la dernière thématique : le temps m’a manqué, mais je rattraperai ça un jour!), j’ai presque tous ses ouvrages, et j’ai eu la chance de suivre quelques uns de ses cours et certains de ses colloques. En plus – je vous livre une confidence non confidentielle – je l’ai rencontré en vrai pour un entretien en tête-à-tête lorsque je commençais à plancher sur mon mémoire de master sur les images dans le judaïsme antique, et j’étais présent lors de sa remise de médaille de la légion d’honneur. Un fan, je vous dis !

Mais pourquoi donc ? Parce que je suis passionné d’Ancien Testament, et que Thomas est le chercheur le plus « public ». Parce qu’il sait vulgariser. Et parce que cet homme ne me semble pas avoir la grosse tête : je l’ai trouvé d’une grande simplicité et d’une accessibilité rare pour une personne aussi médiatique. Je n’oublie pas qu’il travaille avec une équipe de femmes et d’hommes qui ont de très grandes qualités, et pour qui j’ai aussi beaucoup d’admiration (clin d’œil ici pour celles et ceux avec qui j’ai un peu « travaillé »). Mais vous comprendrez qu’il est plus facile de communiquer sur une personnalité connue et reconnue dans les médias que de parler du beau travail que font ces personnes dans l’ombre – c’est le travers d’une société médiatique, mais c’est aussi parce que ce travail de l’ombre est tellement spécialisé qu’il est souvent difficile de le communiquer auprès du grand public.

Voici donc le lien qui vous conduira sur la page « milieux bibliques ». Fouillez, vous trouverez beaucoup de documents, écrits, audio, vidéo, diaporamas, programmes… et régalez-vous !



Comments (2)

  • Delphine

    20 février 2021 at 18:43

    J’adooore cet homme!! Je bois ces paroles.Merci pour ce partage👍Je suis en vacances ça tombe donc à pic!!

  • Pâquerette

    21 février 2021 at 19:22

    Merci pour cet article très intéressant ! Cela me donne très envie d’y mettre mon nez dedans et je vais profiter de ma semaine de vacances pour le faire ! Et ensuite j’ai fort envie de lire un livre de Thomas Römer que je ne connais pas mais vu ce que tu écris à ce propos cela me donne envie de le découvrir ! Si tu peux me conseiller un livre de cette personne cela me ferait plaisir sinon je vais regarder dans sa bibliographie !

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent

Pourquoi, à notre époque, continuer d’interpréter des textes de l’Antiquité ? F. D.

18 février 2021

Article suivant

Oh, le bel arc-en-ciel !

21 février 2021